Blabla – Comment me couper les cheveux (très courts) a aidé à mon émancipation

À l’heure où je vous écris, mes cheveux ont depuis longtemps retrouvé une certaine longueur. Mais il fut un temps où je portais les cheveux très courts, et je m’en portais plus que bien. Retour sur cette expérience que je reproduirais sans hésiter…. Une ode aux cheveux courts !

Comment une simple coupe de cheveux peut-elle changer une vie ? Dans les faits, ma vie n’en a pas littéralement été transformée, mais oser passer le cap de se couper les cheveux, fort symbole féminin de sensualité qu’on nous attribue depuis la nuit des temps, ça peut représenter un cap… On fait fi des préjugés, on ose pour soi et ça, ça à quelque chose de vachement libérateur que je souhaite à chacun d’expérimenter.

Pour la petite histoire

J’avais presque dix huit ans lorsque j’ai osé le coup de ciseaux, je vivais la fin d’un cycle. Le lycée était quasiment terminé, j’allais devenir légalement adulte et je sentais que j’avais besoin de casser avec certaines habitudes, d’abandonner un passé et de « muer » pour accepter l’aventure qui s’offrait à moi : l’entrée à la FAC, la prise de mon indépendance, de mon avenir et de ma vie d’adulte.

Ma mère était globalement contre l’idée que je dise au revoir à mes boucles de petite fille pour passer à une coupe aussi radicale. Elle en était persuadée, j’allais le regretter. J’ai eu des doutes, et si ça ne m’allait pas ? On m’a dit que ça ferait trop garçon manqué, que je perdrais ma féminité et blablabla. Et puis j’ai parcouru internet et j’ai vu toutes ces femmes fortes et belles qui portaient fièrement les cheveux courts, Scarlett Johansson qui n’en est pas moins restée un sex symbole, Audrey Hepburn (idole de tous les temps), Vanessa Hudgens, Emma Watson et j’en passe ! C’était décidé, je couperais mes cheveux, moi aussi je serais plus féminine que jamais.

Et du coup ? Ça a été le cas au-delà de mes espérances. Les robes sont devenues mes amies (avant c’était bof bof), je portais des talons de toutes les tailles et de tous les styles, je me maquillais avec plus d’affirmation, j’osais le rouge à lèvres rouge pour la première fois ! Tout bêtement, je me suis autorisée à avoir confiance en moi et ça se sentait. Lorsque je sortais en boîte de nuit les filles venaient me complimenter sur ma coupe de cheveux, les garçons avouaient que ça m’allait bien et que ça n’enlevait en rien mon charme, au contraire. Je rayonnais et aujourd’hui je me remercie d’avoir osé, car c’est de là que j’ai pris mon indépendance, je n’ai plus eu peur « de foncer », je crois en moi et en ce que je désire le plus et jusqu’à maintenant je dois dire que ça me sert toujours très bien !

Lisez-aussi : "j'ai testé ... le lissage au collagène"

Se couper les cheveux, où la symbolique de passer un cap

Il y’a une expression qui dit qu’une femme qui se coupe les cheveux est une femme qui s’apprête à changer de vie. Personnellement je pense que c’est aussi valable pour un homme, quoiqu’il en soit cette expression est criante de vérité ! Dans la symbolique, les cheveux qui poussent sur notre crâne depuis notre naissance, accompagnent notre évolution. La première coupe c’est quelque chose (qui généralement fait monter la larme à l’oeil des parents, je ne sais trop pourquoi), on dit adieu à sa période « poupon » pour entrer dans une phase d’apprentissage qu’est l’enfance. Notre chevelure pousse, change de couleur, de type… des cheveux bouclés peuvent s’assouplirent et vice-versa. Cette masse au dessus de notre tête représente une bonne partie de notre être et l’idée est toute forte quand on décide de radicalement la changer. Si vous me lisez aujourd’hui et que vous êtes en totale hésitation face à un changement (quel qu’il soit) que vous voulez opérer, le seul conseil que je peux vous donner c’est de foncer. N’ayez surtout pas peur des qu’en-dira-t’on, les gens jugent ce qu’ils ne sont pas capable d’accomplir avant d’admirer votre résultat par la suite. Et alors si vous désirez vous couper les cheveux, je ne peux que vous inviter à rejoindre la team #shorthairdontcare !

Lisez-aussi : "lithothérapie, tarot... je partage ma passion pour l'ésotérisme"

Souvenirs… Moi et mes cheveux très courts

S’il vous plait, on pardonne les filtres Instagram de l’époque et la qualité iPhone 5C (haha)

Vous aussi vous avez déjà changé de tête pour passer un cap ou dire au revoir à un passé difficile ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s